Spectacle LES SAISONS

DDK blanc 2

LES SAISONS
SPECTACLE

“L’ensemble DodéKa propose un spectacle où questionnements et prises de consciences générales invitent tour à tour les spectateurs à s’interroger sur la manière de changer nos habitudes, chacun à son échelle. ”

Les Saison Blanc(1)

Un spectacle musical de l'ensemble Dodéka. Avec Blandine Pruvot Lilamand, Marianne Devos, Florence Van Gredinge, Loane Mirande, Catherine Bou Debroucker, Rizlène Rismi, Gaëlle Deblonde, Laurent Daurelle, Mathilde Lanfranchi, Lou Dufoix, Anne-Claude Moquet & Philippe Blard.

Lumière et régie générale : Juliette Mougel

Programme

Alexandros Markeas (1965)
La Cinquième Saison (inspirée des Quatre saisons de Vivaldi)
- Commande du festival « Atmosphère » de Courbevoie le 16 septembre 2015.

Astor Piazzolla (1921-1992)
Las Cuatro Estaciones Porteñas (Les Quatre Saisons de Buenos Aires).

1 - Verano Porteño (été) 1965
2- Otoño Porteño (automne) 1969
3- Primavera Porteña (printemps) 1970
4 - Invierno Porteño (hiver) 1970

Sur scène, 10 instrumentistes découvrent un arbre fait de bric et de broc (objets de récupération), autour duquel ils tentent de trouver leur place, tous ensemble et aussi les uns par rapport aux autres. S’agit-il d’une métaphore de notre rapport au monde, à la nature, mais aussi d’un rapport à l’autre, à soi ?  Pour aider au cheminement sur ces questions qui nous concernent tous, les instrumentistes de DodéKa ont eu l’idée de mettre en miroir, deux œuvres, comme deux pôles, nord et sud, d’un programme musical poétique et émouvant.

BACH PIAZZOLLA MARKEAS

L’ensemble a demandé au compositeur franco-grec Alexandros Markeas de composer une œuvre à partir des « 4 saisons » d’Antonio Vivaldi : « La Cinquième Saison » qui est donnée dans la continuité des « 4 saisons » d’Astor Piazzolla.

Au delà de la prise de conscience d'une urgence actuelle, il peut s'agir d'un message d’espoir : il est possible de contribuer à améliorer notre condition humaine en modifiant nos modes de fonctionnement afin que la Nature puisse être accueillante et bienfaitrice pour l'Humanité.

Dans l’œuvre de Piazzolla, il n’est pas tant question de saisons que du ressenti des habitants de Buenos Aires face à leur état de vie misérable, mélancolique et pauvre...

L’écriture de Vivaldi, très présente chez le compositeur argentin l’est aussi dans la création d’Alexandros Markeas : elle se meut d’abord de façon subtile, puis de manière effrénée et oppressante jusqu’à devenir frénétique et méconnaissable à l’instar du dérèglement progressif et peut-être inéluctable de la nature.

Les Saison Blanc(1)

Pour se faire, les instrumentistes de DodéKa se sont associés à Juliette Mougel pour construire ensemble une chorégraphie qui, tout au long du spectacle, mettra la musique en valeur tout en tension, apaisement, nostalgie, joie, à l’image de ce que ressent chaque être humain vivant dans des conditions inhospitalières…

*La pièce "La Cinquième Saison" d’Alexandros Markeas est une commande du FESTIVAL ATMOSPHÈRE de Courbevoie où elle a été donnée pour la première fois en création mondiale en 2015.

IMG_8837(1)
IMG_8731(2)
IMG_8803(1)
Les Saisons
Les Saison Blanc(1)

Alexandros Markeas

« Splendide chef-d’œuvre connu de tous, fondatrices d’une certaine idée de la couleur sonore, les Quatre Saisons de Vivaldi représentent un monument dont la résonance dépasse les frontières de la musique. Elles se confondent avec la poétique quotidienne de la vie.

La création de Vivaldi demeure un modèle du lien qui peut unir la nature, ses sonorités, ses rythmes et ses contrastes avec la création musicale. Mais l’équilibre de la nature, si fragile, s’écroule et nous échappe. Les évolutions déraisonnables de notre monde l’altèrent. Le dérèglement climatique est en marche. C’est là que réside l’idée principale de notre projet : exprimer cette transformation, lente, graduelle, progressive, mais aussi étrange et terrifiante. En nous inspirant directement du matériau de Vivaldi, notre objectif est de reprendre ses couleurs sonores, ses thèmes musicaux et la virtuosité instrumentale qu’ils impliquent, pour imaginer un territoire musical où tous ces éléments se transforment, se confrontent et se heurtent.

Notre Cinquième Saison est celle qui contient toutes les autres. Dans un désordre inquiétant, les saisons se mélangent pour évoquer les bouleversements qui sont en marche. A travers une multitude de techniques comme la surimpression sonore, l’extrapolation, la paraphrase, nous essayons de créer un univers musical agité et explosif.

Bien que toujours présent, Vivaldi y est transformé, à la fois reconnaissable et méconnaissable. La composition exprime ainsi cette idée du dérèglement, de l’imprévu qui nous guette, de la folie qui nous empare. Mais la musique est surtout et avant tout porteuse d’espoir. Elle amplifie la prise de conscience et déclenche la révolte. Notre projet finira ainsi sur un rituel (en référence au Sacre du Printemps, autre monument musical trouvant son origine dans la musicalité de la nature), qui nous projettera vers un avenir que nous espérons différent. Rythmée, apaisée, mélodieuse, la musique évoquera alors une forme de renaissance. »

Les Saison Blanc(1)

Juliette Mougel

« À une époque où nous questionnons collectivement notre rapport à la nature qui semble menacée, à cette magie du vivant qui nous entoure et dont nous faisons partie, le spectacle Les Saisons permet, à travers la musique et le théâtre de donner à voir et à entendre la nature dans sa musicalité, dans son rythme incessant. La Cinquième Saison d’Alexandros Markeas et les Quatre Saisons de Piazzolla parviennent à nous faire écouter le rythme du monde, nous rappelant ainsi comme il est précieux, de prendre le temps de l’écoute et de la contemplation.

Douze instrumentistes découvrent leur environnement, leur espace de jeu : la scène. Un arbre est posé là, il semble bricolé, fait de bric et de broc. Petit à petit une sorte de dialogue s’instaure entre l’arbre et les musiciens qui le découvrent, curieux, émerveillés. Par la musique, ils donnent vie à cet arbre dans une communion qui a quelque chose de magique. Un jeu va se créer ; une danse endiablée, une joie, une célébration mais qui semble aussi parfois se transformer en une danse conflictuelle entre eux. Ils tentent de trouver leur place, tous ensemble mais aussi chacun par rapport aux autres.

Métaphore d’un rapport au monde, à la nature, mais aussi d’un rapport à soi et à l’autre. Ici, l’espoir c’est la musique, c’est ce qui les rassemble, les unit, les fait parler d’une même voix.

Dans le travail de mise en scène, nous avons cherché à trouver et à retranscrire les mouvements, les images, les sensations qui étaient présents à l’écoute des Quatre Saisons de Piazzolla ainsi que de La Cinquième saison de Markéas.

Retranscrire à travers la chorégraphie des corps dans l’espace les moments de tension, comme les moments d’apaisement, de langueur, de nostalgie qui sont présents dans ces morceaux. La musique est pleine d’images et nous cherchons ici à leur donner vie, leur donner corps afin de mieux les transmettre et de développer, chez chacun, l’imaginaire qui naît de l’écoute de ces pièces. »

LES SAISONS

Un spectacle musical de l'ensemble Dodéka

Diffusion : + 33 7 86 75 00 64

contactdodeka@gmail.com

Copyright 2023 - Dodéka